Une proposition de loi pour sortir de la crise

Aujourd’hui le premier Ministre est au Sénat pour la déclaration du gouvernement sur la fiscalité écologique et ses conséquences sur le pouvoir d’achat, suivie d’un débat pendant lequel nous allons bien sûr rappeler nos propositions. 

Partout en France, les citoyennes et les citoyens crient en effet leur colère. Depuis dix-huit mois, nous parlementaires socialistes, alertons le gouvernement. Nous lui avons soumis deux contre-budgets construits mais il est resté sourd à nos propositions.

C’est pour cela que nous avons proposé au 1er Ministre, une proposition de loi pour sortir de cette crise. Elle propose

  1. Le rétablissement de l’ISF
  2. Un moratoire sur la nouvelle hausse des taxes énergétiques prévues pour 2019 tant que des Etats Généraux du pouvoir d’achat ne sont pas réunis
  3. Une augmentation du pouvoir d’achat des retraités avec l’indexation des retraites sur l’inflation et la hausse de CSF applicable uniquement aux pensions supérieures à 3 000 euros par mois pour un célibataire (et ainsi de suite en fonction de la composition du ménage)
  4. Une augmentation du pouvoir d’achat des salariés sans dégrader la situation des employeurs dans les petites entreprises : une prime d’activité équivalente à 180 euros par mois pour une personne au SMIC (et dégressif après)
  5. Soutien aux transports et au chauffage : la transformation du chèque énergie pour inclure une composante carburant (aujourd’hui il n’est versé que pour le chauffage) et l’ouvrir aux 8,5 millions de personnes qui n’ont pas accès aux transports en commun et qui ont moins de 1 700 euros par mois.
  6. Un tableau de bord pour montrer la contribution de chacun à la transition énergétique : combien paient les 10% les moins riches , les 10% les plus riches etc…

C’est de ces mesures fortes que le pays a besoin de toute urgence !